Bienvenue sur le blog de mes stages et ateliers  d'écriture !

Textes écrits par des participants à mes ateliers et à mes stages d'écriture, manifestations littéraires, concours... 

Dernière publication

David T.
16 février 2024
Textes d'ateliers

Au détour du chemin, je sens mon cœur gronder, mon souffle se raccourcit et mon rythme cardiaque s'accélère. Je m'essouffle et manquant d'air et d'oxygène, je suis en train de me colorer en violet ou en pourpre, je ne sais exactement. Ce qui est sûr, c'est que mon cœur résonne voire il cogne da...

Mon autre blog littéraire

Des articles sur l'écriture, des conseils, des exemples, des bibliographies et mes propres textes. Ci-dessous, les derniers articles publiés.

Visitez mon blog

Nina Berberova, Le Laquais et la putain

L'intensité d'un court roman "à la russe"...

Lire...

Ecrire juste ?

Il faut « Écrire juste », voilà une formulation essentielle que j’ai envie d’interroger...

Lire

Taille du texte: +

Désert

Atelier d'écriture synesthésie Atelier Synesthésie

J'ai toujours été attirée par les déserts, désert blanc d'Egypte, sable rouge du Wadi Rum, sable blond et roches ciselées de l'Adrar… cette impression chaque fois d'être avalée par le paysage, de ressentir le silence comme une caresse, entendre le vent chanter sur le sable, et voir au soleil couchant la masse confuse et noire de la dune se transformer en chef d'œuvre absolu. 

Au fur et à mesure que le soleil joue à cache- cache derrière les reliefs, le plus petit détail prend un aspect surprenant, presque angoissant. Sous la coupole du ciel, le désert mis à nu se revêt d'une autre couleur, les reliefs expriment de façon plus brutale la force de leurs modèles. Un horizon pétrifié, un paysage minéral, où les roches sculptées par le vent ne sont plus qu'impressions, émotion, musique, et moi écoutant le silence me parler, abreuvée de tout ce qui m'entoure, me laissant sans voix au milieu du néant , respirant l'ampleur de tant de beauté. Peu à peu, ce décor statique semble se mettre ne mouvement, et moi-même me retrouver au sein d'une danse effrénée. Le sable n'en finit pas de se décomposer et de rouler sous mes pieds, est-ce lui ou moi qui pleure des larmes de soif ? 

Au loin, un mirage, qui m'attire et guide mes pas. Mais tout me semble inaccessible, au fur et à mesure, le mirage s'éloigne, et je demeure seule au milieu de nulle part, un lieu sans route, sans eau, sans habitants, où règne la sécheresse et l'ombre de la mort. Le temps se fige dans un état de sidération et de fascination devant tant de beauté. Mais qui suis-je, qui me parle ? Moment magique, mais hallucinatoire. Seuls me parviennent les mots de liberté et de pureté, est-ce un rêve ou la réalité, le silence lui-même est devenu relief, pierre et sable, lumière, et mystère. Le désert impossible à imaginer parce que ne ressemblant à rien d'autre, m'entoure, et me demande de croire qu'il n'est là que pour jouer avec mes sens, me faire pleurer de joie, m'émouvoir au point de devenir une autre, ou était-ce justement mon moi caché enfin dévoilé par tant de splendeur inouïe, douce et puissante à la fois.  


Prochain rendez-vous
​SUR LE QUAI

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
jeudi 22 février 2024

Textes à redécouvrir

23 mars 2020
En l'an 1787, le lendemain du jour de Noël, les villageois d'une petite ville du sud assistèrent atterrés à la sortie d'un groupe de prisonnières. De ...
1089 lectures
24 avril 2021
La marmotte, ayant dormi tout l'hiver, sortit de son terrier encore ensommeillée Les cailloux, les éboulis s'étendaient sous ses yeux, l'horizon était...
869 lectures
11 août 2021
Comme chaque soir d'été, Jean s'était arrêté là, au bord du grand champ de blé, recueilli face aux milliers de paillettes d'or semées jusqu'à l'horizo...
539 lectures

Phrases d'auteurs...

"Le romancier habite les seuils, sa tâche est de faire circuler librement le dedans et le dehors, l'éternité et l'instant, le désespoir et l'allégresse."  Yvon Rivard

" La vie procède toujours par couples d’oppositions. C’est seulement de la place du romancier, centre de la construction, que tout cesse d’être perçu contradictoirement et prend ainsi son sens."  Raymond Abellio

"Certains artistes sont les témoins de leur époque, d’autres en sont les symptômes."  Michel Castanier, Être

"Les grandes routes sont stériles." Lamennais 

"Un livre doit remuer les plaies. En provoquer, même. Un livre doit être un danger." Cioran

"En art, il n’y a pas de règles, il n’y a que des exemples." Julien Gracq, Lettrines 

"J'écris pour me parcourir. Peindre, composer, écrire : me parcourir. Là est l'aventure d'être en vie."Henri Michaux

"La littérature n’est ni un passe-temps ni une évasion, mais une façon–peut-être la plus complète et la plus profonde–d’examiner la condition humaine." Ernesto Sábato, L’Ecrivain et la catastrophe

"Le langage est une peau. Je frotte mon langage contre l'autre. " Roland Barthes, Fragments d'un discours amoureux 

 

 

Mots-clés

Absence Adresse Afrique Allégorie Alpinisme Amour Anaphore Animal Antonin Artaud Attente Auteur participant aux ateliers Autoportrait Baiser Bateau Blaise Cendrars Cadre Campagne Christian Bobin Chronologie Cinéma Construction Corps Couleur Couleurs Couple Course Covid Description Désert Désir Dialogue Diderot Ecrire Ecrire ailleurs Ecriture automatique Emmanuel Berl Enfance Enumérations Ephémère Epiphanie Erotisme Exil Fable Faits divers Faulkner Felix Fénéon Fenêtre Fête Fiction Filiation Flux de conscience Folie Fragments Gabriel Garcia Marquez Gestes Giono Guerre Haïkus Henri Michaux Humour Idiomatiques Ile Imaginaire Inceste Indicible Instant Japon Jean Tardieu Jeu Julio Cortázar Langue Laurent Gaudé Légende Léon Bloy Lieu Littérature américaine Main Maternité Mauvignier Médias Mémoire Métaphore Métro Miroir Moment historique Monologue Intérieur Monuments Mort Mots Mouvement Musicalité Musique Mythe Mythes Narrateur Noms de personnage Nourriture Nouvelles Novalis Nuit Numérique Objets Odeurs Oxymores Pacte de lecture Paternité Patio Paysage Peinture Personnage Photo Phrase Phrases Poésie Point de vue Polyphonie Portes Portrait Printemps des poètes Projection de soi Quotidien Raymond Queneau Récit d'une vie Réécriture Rencontres Résilience Rituel Roman Romantisme Rythme Scène Science-fiction Sculpture Secret Sensation Sève d'automne Silence Soir Solitude Son Souvenir Sport Stages Steinbeck Stupéfiants Style subjectivité Sujets d'actualité Synesthésie Synonymes Téléphone Témoignage Temporalité Texte avec "tu" Textes écrits à plusieurs Tobias Wolff Vieillissement Ville Visage Voix Voyages Voyeur Zola Zoom