"Un auteur qui n’apprend rien aux écrivains n’apprend rien à personne non plus. " Walter Benjamin

Citation du moment : "Le langage est une peau. Je frotte mon langage contre l'autre. " Roland Barthes, Fragments d'un discours amoureux

 Bienvenue sur mon blog littéraire !

-        Vous pourrez lire ci-dessous des textes écrits par des particpants à mes ateliers et à mes stages d'écriture. J'y ajoute aussi certains de mes textes.

-       C'est aussi un blog "à visée d'écriture". 

Eléments de réflexion sur l'écriture :  questionnements, manifestations littéraires, concours...

Critiques de livres orientées vers l'écriture, c'est à dire comment les livres sont écrits et ce que notre écriture peut gagner à leur lecture. 

Un classement par mots-clés permet de parcourir les thèmes explorés au fil des publications.

Même si vous ne participez pas à mes ateliers, vous pouvez commenter les textes et vous inscrire et ainsi être tenu informé des publications en cliquant sur "Abonnez-vous".

Inscrit actuellement ou par le passé à l'un de mes ateliers ou stages, pour publier un texte, envoyez-moi un texte et le pseudo de votre choix. 

Dernière publication

Sylvie Reymond Bagur
30 novembre 2022
Textes d'auteur

Je l'ai vu ce matin.Il se penchait sur moi, il était là, j'ai vu nettement son visage, ce visage transformé, mangé par la maladie et pourtant c'était lui, son regard, son humour, sa bonté, comme venu d'ailleurs ou plutôt, me parlant d'ailleurs. Au même moment, ou à peu près, Vincent, notre ami le pl...

Une scène, des gestes

Un rayon de lumière blafard sourd par les rideaux entrebâillés, les corps se découpent assez nettement dans la pénombre. On devine Luc, recroquevillé, tassé sur lui-même comme s'il cherchait à disparaître dans le recoin où il s'est réfugié. La tête sur ses genoux repliés, ses bras, comme un étau, en...

Lire la suite
Mots-clés :
  199 lectures

Du geste au personnage

Dans une cuisine à l'heure du repas, un vieil homme est assis seul au bout d'une longue table. Il vient de terminer son repas et repousse son assiette. Lentement de sa main déformée, il rassemble les petites croutes éparses sur la table. Sa main aux doigts repliés balaie la nappe d'un geste len...

Lire la suite
  287 lectures

Du geste au personnage

Au milieu de la foule, il s'assoit, plie la jambe droite et pose son pied sur l'autre cuisse, sa main guide le pied pour l'accrocher à sa hanche et se fige. Lentement la jambe gauche se replie derrière lui, son corps se penche dans le déséquilibre du mouvement puis se redresse. Il donne un élan au b...

Lire la suite
  202 lectures

Les trois papas

Atelier sur le geste

Janvier, curieux prénom d'autant qu'il est né en Septembre. Mais cela lui donne une touche anachronique et romanesque. Janvier est marcheur sur corde. Non pas funambule qui lui utilise des balanciers mais vrai marcheur sur corde, sans rappel ni balancier. Ainsi il a fait les canyons du Colorado...

Lire la suite
Mots-clés :
  258 lectures

La dame au voile

Venue poser, comme tous les après-midi, la dame au voile va bientôt me quitter. J'aime son maintien doux et sérieux tandis qu'elle demeure silencieuse. Chaque fois qu'elle se retire, elle abandonne son voile que je place sur un mannequin pour en peindre le tombé. Quand il s'agira de parfaire son vis...

Lire la suite
Mots-clés :
  335 lectures

Le baiser rouge

Ses petits pieds tendus sur leur pointe, le ventre appuyé contre le lavabo, elle regarde son reflet, surprise, pose sa main à plat sur le miroir comme pour le toucher, puis déforme son visage, écarquille les yeux, gonfle les joues, tord sa bouche dans tous les sens, tire la langue pour toucher son n...

Lire la suite
Mots-clés :
  262 lectures

​Une foule de gestes.

Elles se bousculent, piétinent, certaines essaient de passer devant, moulinent des bras, glissent leurs mains entre les épaules de celles de devant, elles se mettent de profil et se faufilent,rentrent le ventre, rentrent la poitrine, certaines disent pardon, d'autres ne disent rien, elles poussent u...

Lire la suite
  276 lectures

L'attente

 Une tâche jaune, jaune moutarde, tout au fond du couloir bondé, elle s'approche, une doudoune qui avance, vite, très vite, qui double, bouscule presque ceux qui sont devant elle. C'est un jeune homme, plutôt grand, sac au dos à l'épaule, il s'immobilise dans le hall, tourne la tête à droite, à...

Lire la suite
Mots-clés :
  261 lectures

Un geste ou deux

On lui disait souvent qu'il avait de belles mains, des mains de pianiste. — De chirurgien, il répondait.Elle lui avait dit qu'il avait des mains émouvantes, cela l'avait touché, il avait demandé la sienne, elle avait accepté, ils s'étaient mariés peu après.Il n'avait pas seulement de belles ...

Lire la suite
Mots-clés :
  212 lectures

Le restaurant grec de la rue Didot

Mars 1984 Paris s'ébroue après un hiver sibérien. Un brouillard glacé rôde chaque nuit et les gelées du matin blanchissent les trottoirs et les toits. Le petit restaurant bleu est surchauffé. On distingue mal la rue à travers les vitres embuées. L'après-midi a commencé, chassant les habit...

Lire la suite
Mots-clés :
  307 lectures

Textes à redécouvrir

10 juin 2021
Je lui avais répondu, à lui, comme aux trois autres messieurs qui semblaient me correspondre. Une photo très réussie contre quelques mots :" septuagén...
458 lectures
13 décembre 2019
 Atelier du 11 décembre 2019 / Oxymores... Il était une fois une petite fille d'un blond sombre et qui était grande pour sa taille. Sa sages...
763 lectures
4 mars 2022
 Depuis combien de temps est-il là, immobile, à contempler la mer ? Debout sur une butte, le dos tourné à son île, l'enfant regarde au loin....
209 lectures

Phrases d'auteurs...

"Certains artistes sont les témoins de leur époque, d’autres en sont les symptômes."  Michel Castanier, Être

"Un livre doit remuer les plaies. En provoquer, même. Un livre doit être un danger". Cioran

"En art, il n’y a pas de règles, il n’y a que des exemples." Julien Gracq, Lettrines 

"J'écris pour me parcourir. Peindre, composer, écrire : me parcourir. Là est l'aventure d'être en vie."Henri Michaux

"La littérature n’est ni un passe-temps ni une évasion, mais une façon–peut-être la plus complète et la plus profonde–d’examiner la condition humaine." Ernesto Sábato, L’Ecrivain et la catastrophe

 

X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci