N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1) remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription a été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix sans les modifier. Je n'interviens pas dans les textes du blog. Lien vers mon adresse mail.

Jeu de mot et de désir du lendemain, en remerciement du partage de vos textes...

Un mot dont j'aime supprimer l'article. 

Rotondité,

et volupté.

En deux marches.

Deux syllabes.

Une fois lancées rien ne les trouble,

béances d'une bouche étonnée sur la pente glissante des sons et des images.

Rien ne t'arrête.

Tu es intransitif, roi intransigeant d'un univers complet, tu ouvres l'horizon comme une main tendue.

Digital à demi murmuré, chemin creux vers le plein de l'après,où rien ne vient. Tout se mijote.

Je te répète  et tu te perds.

Tu me perds dans l'informulé,

trop beau, trop plein, tu marches seul, rien à ta suite.

Les compléments ne font que t'affadir, je t'aime triomphant

en majesté.

Tu es fait pour les titres !

Tu me prends dans ta totalité et puis tu roules, tu m'enroules, me laisse vague.

Mutique, comme après le plaisir.

Tu finis sans finir. Sans être insatisfait.

Rien ne t'excède.

Comme une masse cotonneuse de rêves encore insoupçonnés, tu te dérobes.

Englobes. Donne corps à l'informe des corps qui se désirent.

Enserres, sans tenir,

Dés      « infinis dont on ne peut s'en fuir, jamais ce départ»          ir. 


Sylvie.

Chagall pour le Désir
Désir parisien
DESIRS
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://atelierecriturestage.fr/

X

Pas de copie.

Pas de copie. Merci