N'hésitez pas à ajouter des photos, des illustrations, des liens... Merci de choisir une catégorie pour chacun de vos textes. Par défaut il sera attribué à "Textes d'atelier".

Vous pouvez vous inscrire pour participer ou vous abonner pour être informé des publications. Pour créer le compte vous serez renvoyé à la page d'accueil, il suffit de 1) remplir le formulaire, 2) confirmer votre adresse en activant le lien que vous recevrez par mail puis 3) attendre le message qui vous confirmera que votre inscription a été approuvée.

Blog ouvert à tous les participants des ateliers de Nîmes et des stages d'écriture.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire ou n'avez pas le temps de créer un compte, il suffit de m'envoyer vos textes et je les publierai sous votre nom ou un pseudo de votre choix sans les modifier. Je n'interviens pas dans les textes du blog. Lien vers mon adresse mail.

Cao So'n, un roman de Mireille Milza

    J'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Mireille lors du stage sur la nouvelle que j'ai organisé au mois d'août dernier. J'ai pu ainsi apprécier la qualité de son écriture. Elle vient de publier un roman aux éditions Prém-edit, je vous invite à le découvrir. Vous pouve...
Lire la suite
  27 lectures
  0 commentaires

Le jardin de mon enfance

Une image sur ma rétine. Le précieux jardin de mon arrière-grand-mère. Image de vacances lumineuses. Le jardin de Jeanne glissait en pente douce vers le boccage. Au premier plan le pré, légèrement vallonné. Des vaches au pelage blanchâtre ombré de taches crème. En fond, la ligne du Morvan. Un camaïeu de gris dans la brume. Un ru tintinnabulait...
Lire la suite
  36 lectures
  0 commentaires

Conversation sous l'érable

Monsieur que regardez-vous l'œil si clair On dirait que vous mesurez le monde Et cela vous fait sourire Et pourtant je ne vois qu'une feuille d'érable Et qu'un maigre rayon de soleil sur votre front     Je regarde la liberté. On dit qu'un jour elle va passer Monsieur, vous avez une grande oreille Ma foi jolim...
Lire la suite
  38 lectures
  0 commentaires

Interview pour Tourisme Culture Magazine.

   Voici la vidéo d'une interview réalisée par Fabrice Roy en juillet 2021 à propos de " Sève d'automne ",  de mon rapport à l'écriture, de mes sources d'inspiration et de mon éditeur Les Editions de Paris, Max Chaleil. Il suffit, si vous souhaitez la visionner, de cliquer sur " Lire la suite ". Cette vidéo est ég...
Lire la suite
  38 lectures
  0 commentaires

​Complainte ultramarine

Tourane, le 16 décembre 1939 Un port, des bateaux immenses, à la coque gigantesque, menaçants. Je quittais la terre boueuse de nos rizières pour amorcer une trajectoire qui déjà me perforait le ventre et me faisait perdre pied. Moi qui n'avais jamais vu la mer, comme vous tous, j'ai aussitôt eu la certitude qu'elle serait une tortionnaire des plus ...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Cette nouvelle, écrite pendant un stage cet été, utilise avec bonheur la forme épistolaire, une manière originale et intéressante ... Lire la suite
lundi 13 septembre 2021 06:56
  48 lectures
  1 commentaire

Le roman de Jean-Max !

J'ai eu eu la chance de faire la connaissance de Jean-Max lors des ateliers en ligne. Vous pouvez vous faire une idée de son travail passionnant autour du cinéma en consulant son site : https://bilogroup.wixsite.com/jmmejean      Voici la présentation de son dernier livre, un roman que je vous ...
Lire la suite
  57 lectures
  0 commentaires

Un train à prendre

Assise au bord du lit, j'hésite à déplier mon corps. Je sais qu'une nouvelle fois il sera douloureux. Tout vacille autour de moi. Le verre renversé et la bouteille presque vide me donnent la nausée. - Lève-toi, ma vieille, bouge-toi car le temps presse ! Dans quelques heures elle sera là.Elle, c'est Lylou, une petite fille étrange aux longs...
Lire la suite
  58 lectures
  0 commentaires

L'outre-moi.

Un œil rond interroge la brume bleutée. Un pâle rayon de soleil topaze tente de s'imposer. Un dernier sursaut, il regagnerait l'eau, les algues brunes du petit canal qui borde St Lio. Mais la main de la vieille femme rattrape le poisson et le repose au milieu de ses congénères. Il est là dans la nasse d'osier, la bouche ouverte comme une outre asso...
Lire la suite
  65 lectures
  0 commentaires

Everest

Valleraugue, juillet 2021, stage d'écriture sur le style. Atelier d'écriture sur le mouvement. Le crack fut bref, retentissant. Jack se raidit, étouffa un juron. Il tourna la tête, cria « Danger » à l'arrière, dans les hurlements du vent. Trop tard. Sous son pied fugitif, la glace céda, le précipitant dans la béance sombre et menaçante.  Elle ...
Lire la suite
  51 lectures
  0 commentaires

Chatte égyptienne

Atelier :  scène cinématographique...       Indigo, presque violet, un papillon nain volète, virevolte, furète dans les campanules, s'attarde sur un pistil dressé dans sa corolle, dédaigne le trèfle, aspire le coeur d'une marguerite. Poursuivant sa course dansante, il a perçu la senteur des lavandes et musarde d'une fleur à...
Lire la suite
  58 lectures
  0 commentaires

Le feu

Proposition d'écriture sur le mouvement rapide... Des clameurs me réveillent en sursaut. Le feu ! Le feu ! Je dégringole le tronc à encoches qui mène à ma hutte. Un flot acre et blanchâtre a déjà envahi l'espace. Pedro arrive haletant : - Trop tard pour éteindre, il faut partir, courez aux pirogues ! Les hommes ont déjà rempli des hottes de fi...
Lire la suite
  66 lectures
  0 commentaires

Jean et le champ de blé

 Écrire sur le mouvement … Comme chaque soir d'été, Jean s'était arrêté là, au bord du grand champ de blé, recueilli face aux milliers de paillettes d'or semées jusqu'à l'horizon. Son horizon depuis l'enfance. La beauté de cette mer dorée l'appelait toujours à la contemplation. Immobile face à l'étale, il se soumettait à l'enlacement de la cha...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Laudy
Très beau texte !!! Un plaisir de le lire après l'avoir entendu...
mercredi 11 août 2021 09:41
  63 lectures
  1 commentaire

Rencontre avec mon archéologue

J'ai été réveillé par des coups comme des coups de pioche. Étonné j'ai soulevé le couvercle et vu un archéologue creuser la terre autour de moi. Barbe blanche, cheveux blancs, il ressemblait à Charlemagne. Il pouvait avoir entre cinq et dix mille ans.Il était accompagné d'un assistant plus jeune que lui, peut-être deux ou trois mille ans, avec Blue...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Laudy
Du pur Bernard ! Bravo!
mercredi 11 août 2021 09:31
  57 lectures
  1 commentaire

Un avis de libraire sur Sève d'automne

"Avec son roman Sylvie Reymond Bagur nous plonge au coeur des Cévennes, à la fin de la première guerre mondiale, dans les pas de Louis, poilu blessé par les horreurs des combats. un texte fort porté par une écriture évocatrice, puissante et poétique dans lequel les vallées cévenoles seront les témoins  de ce  nouveau combat...
Lire la suite
  86 lectures
  0 commentaires

Opération Valleraugue

Rue des fossés à Valleraugue, le 15 juillet. Il est 13H. Le village, écrasé de chaleur, est endormi. Le goudron de la chaussée transpire sous le soleil. Au numéro 45, on lit « Plomberie, Zinguerie, Chauffage central », sur une enseigne défraichie. Une grille en métal écorché est tirée, fermée par un cadenas rouillé.  Une moto passe. Un homme v...
Lire la suite
Commentaires récents pour ces articles
Bernard N
Ah oui, maintenant je comprends. C'était Agatha Christie que j'ai croisé un jour dans la rue... je me disais aussi...
vendredi 6 août 2021 08:17
Laudy
On veut la suite, inspecteur !
jeudi 5 août 2021 13:38
  72 lectures
  2 commentaires

Absence

Quelques notes de musique et je suis morte. Qui pourrait le croire ? Quelques notes de musique seulement ? Impossible ! Si, si croyez-moi ! Je marchais au hasard des rues, sans défense. La douceur matinale promettait déjà la chaleur de la journée à venir. Depuis des jours, des semaines, des mois, j'étais un soldat au front d'une épuisante guer...
Lire la suite
Commentaires récents pour ces articles
Stéphanie R.
Je verrais bien ce texte fort dans un roman d'amour. Pas à la fin, mais au début, car ce serait un formidable début de roman avec ... Lire la suite
samedi 7 août 2021 07:50
Bernard N
Beau et terriblement émouvant.
vendredi 6 août 2021 08:25
Laudy
Je retrouve la beauté du rythme et des mots en le lisant... Sandra
mercredi 4 août 2021 19:34
  75 lectures
  3 commentaires

Valleraugue, Cévennes, juillet 2021

Les maisons se touchent du front quand le soleil les sépare de sa baguette. Sur le banc écartelé où il est assis, deux jambes fatiguées s'appuient. Elles respirent son âge. Petit pont de fer tordu, sous lequel coule une eau brune, comme écossaise. Le cycliste courbé arrête sa course, reprend son souffle et lève enfin les yeux : devant lui, autre ch...
Lire la suite
Commentaires récents pour ces articles
Stéphanie R.
Texte très poétique que je ne me lasse pas de relire !
samedi 7 août 2021 07:59
Bernard N
j'adore ce texte Sandra
dimanche 1 août 2021 07:35
  80 lectures
  2 commentaires

Rencontre (1 Harlequin 2 Gallimard)

Harlequin Ginette était en train de nettoyer la table à la terrasse quand tout à coup elle s'immobilisa. Figée, bouche ouverte, chiffon suspendu dans l'air, regard scotché, il arrivait en Harley. Santiags en éventail, bras de viking suspendus au guidon sans fin, aisselles en broussaille, poitrine tatouée d'apocalypses, cheveux bouclés de vent, barb...
Lire la suite
Commentaires récents pour ces articles
Stéphanie R.
Quel plaisir de se réveiller le matin et de rire en lisant des textes relevés et plein d'humour !
samedi 7 août 2021 07:55
Laudy
J'assume : je prends Harlequin ! ... Lire la suite
dimanche 1 août 2021 09:23
  88 lectures
  2 commentaires

La belle sur l'alpe

Dans cette grange d'alpage, à l'écart du village, délaissée sur les hauteurs, il se réconcilie avec lui-même. Là-bas, dans la mégalopole, Il a mené une vie aussi furieuse que médiocre. Il ne s'écoutait plus, il ne se parlait plus, occupé qu'il était à bosser, à séduire les autres avec des leurres de succès. Ici, l'année se joue en quatre actes immu...
Lire la suite
  71 lectures
  0 commentaires

Extraits de la lettre de Madame Durbet Giono à propos de Sève d'automne

"J'ai été très prise par sa lecture. J'ai beaucoup aimé les descriptions de cette nature âpre, de ces paysages rudes qui engendrent la nostalgie.Heureusement qu'il y a cet espoir de la nature qui renait des décombres, car l'histoire est dure, une vraie tragédie grecque. C'est très prenant cette impossible réadaptation, cette désespérance constante ...
Lire la suite
  142 lectures
  0 commentaires

Joséphine

Joséphine Lorsqu'elle arrive le matin, la nuit est encore noire et froide. Elle déteste l'hiver ! Ce froid qui lui traverse les os, ce ciel bas et gris qui lui cache le soleil, cette nuit qui tombe au milieu de l'après-midi, elle n'a jamais pu s'y faire, à croire qu'elle a le soleil dans les gènes ! Cela fait déjà deux ans qu'elle ne peut pas payer...
Lire la suite
  105 lectures
  0 commentaires

Polyphonie

Je lui avais répondu, à lui, comme aux trois autres messieurs qui semblaient me correspondre. Une photo très réussie contre quelques mots :" septuagénaire recherche pour très bons moments de vie une jolie relation avec monsieur correspondant, libre dans l'immédiat. Écrire…" Deux semaines et de nombreux échanges plus ou moins longs avec les sélectio...
Lire la suite
  127 lectures
  0 commentaires

"Sève d'automne" dans la vitrine de la librairie Tessier

Je viens de découvrir que mon roman "Sève d'automne, chronique d'un retour " est exposé au centre de la vitrine de la librairie Tessier, 11 rue Régale à Nîmes, je n'ai pas résisté à l'envie de partager avec vous ce petit plaisir d'auteur... Renseignements pris : les libraires l'ont apprécié. J'en pr...
Lire la suite
Commentaires récents pour ces articles
Sylvie Reymond Bagur
Je te remercie Bernard. Je suis très touchée par ton implication et ton soutien. Sylvie
mardi 8 juin 2021 11:57
Bernard N
Bravo à toi. Je suis allé à Cultura-Brive, j'ai parlé avec la responsable livres et lui ai vanté ton livre. Il va être sur le prés... Lire la suite
mardi 8 juin 2021 11:44
  147 lectures
  2 commentaires

Polyphonie avec William Faulkner

Emma Il fait chaud dans l'atelier. Tu aurais espéré que la scène n'exista pas, mais tu savais que c'était inexorable. Tu connaissais Edmond, il succomberait au charme de Rose, une fois de plus. Elle est arrivée tôt ce jour-là, comme si elle voulait avoir tout le temps pour le séduire. Elle avait fait claqué ses talons sur le parquet en bois pour an...
Lire la suite
  95 lectures
  0 commentaires

Séance de dédicaces

J'ai le plaisir de vous annoncer que je dédicacerai mon roman "Sève d'automne, chronique d'un retour " à la librairie "le Poivre d'Âne" située au 3 Rue Arthur Robert à Manosque dans les Alpes de Haute Provence, le samedi 26 juin de 10 h à 13h. Il y aura d'autres séances: Nîmes, Alès, Montpellier... quand les conditions ...
Lire la suite
  110 lectures
  0 commentaires

La casa stravagante. (à trois voix : la main, la poésie, la symbolique)

La scène se passe à Capri, au bout de l'île, à 350 marches au-dessus de la mer. Trois personnes, Maxime, Maria et Sauveur, se retrouvent pour y bâtir une maison ronde avec des murs de livres. Maxime est grand, carré de tête, poitrine d'enclume, cheveux en javelles séparés par une raie au milieu. Ses mains sont larges comme des queues de castor Il p...
Lire la suite
  129 lectures
  0 commentaires

Colloque à Montpellier

 Les 3, 4 et 5 juin 2021, aura lieu un colloque organisé par l'université Paul Valéry de Montpellier autour de Philippe Claudel en présence de l'auteur. Divers thèmes seront abordés, vous pouvez lire le détail du programme dans le PDF ci-joint. Voici le lien vers l'insription à la visioconférence zoom : https...
Lire la suite
  110 lectures
  0 commentaires

Cacophonie familiale

Mathilde Ouf, j'en pouvais plus d'entendre Irène tout régenter comme une maitresse d'école. Je vais me poser là ,bien tranquille, sur le fauteuil du jardin et la laisser jouer les fées du logis à l'intérieur comme d'habitude. Elle adore ça. Elle a eu le culot de me dire qu'elle découvrait la situation !Alors que je leur avait bien dit... et en plus...
Lire la suite
  93 lectures
  0 commentaires

Début des travaux dans le patio !

Notre lieu de vie, de musique et d'écriture situé au 29 rue d'Aquitaine à Nîmes entre dans une nouvelle phase.
  157 lectures
  0 commentaires

L'instant d'avant, l'instant-même et l'instant d'après

Il s'agit d'une scène d'un film « Goodbye Vietnam » tournée dans une rues de Saigon pendant la guerre. On y voit quatre personnes, un marin (à droite),un soldat (à gauche) un civil à la chemise à carreaux (mains attachées dans le dos) et un autre civil pistolet à la main. L'instant t d'avant  Le marin : Moi on m'a dit de figurer dans une scène...
Lire la suite
  105 lectures
  0 commentaires

Miroir , sombre miroir.

18h30. Plus qu'une demi-heure. Touche finale : petit trait de crayon autour des lèvres, puis rouge à lèvres corail pour un peu de gaieté, avec une pointe de gloss transparent pour ajouter un peu de fantaisie. Effet glossy, ma signature personnelle. Tadaaa ! Alors, qu'est-ce que ça donne ? Le reflet ne me plaît guère. Je constate avec désarroi le dé...
Lire la suite
  106 lectures
  0 commentaires

Femme au miroir

Elle ouvrit brutalement les deux battants de la porte. Immédiatement ses yeux se tournèrent vers le lit. Non pas celui qui était là, paisible, moelleux, accueillant, rempli de petites fleurs bleues entourées de dentelles. Non, l'autre, celui d'il y a trois jours, bouleversé par une nuit d'amour, avec des draps défaits qui pendent jusqu'au sol, des ...
Lire la suite
  113 lectures
  0 commentaires

Un atelier d'écriture pour fêter les Musées !

Les Musées rouvrent leurs portes au public le 19 mai ! Je vous propose de fêter cela ensemble par un atelier au début du mois de juin, un atelier d'écriture autour de l'exposition "MirrorBody" du Carré d'art à Nîmes. Je fixerai  la date et les modalités losque j'aurai pu la visiter. Si l'idée vous tente, vous pouv...
Lire la suite
  89 lectures
  0 commentaires

Face à face

C'était un lundi. Dans la plaine, le jour se levait, l'espace offert aux yeux des hommes paraissait infini. Une brume légère couvrait les reliefs et la neige masquait les dénivellations. Toutefois, une trouée dans ce halo permit à un groupe de cavaliers équipés de longue vues de distinguer tout au fond, en direction du sud, les vastes étangs gelés ...
Lire la suite
  95 lectures
  0 commentaires

Texte en miroirs

 Cher Toi-même Enfant, je me suis vu grandir. Trois fois par jour, tu me regardais tourner ma brosse à dent. Je me suis intéressé à toi le jour où tu m'as montré ces horribles boutons d'acné. Je me suis rapproché de toi, je t'ai scruté, je voulais voir et aussi savoir ce que tu avais à me dire. Tu me donnes des messages, tu es muet. Tu m'as fa...
Lire la suite
  119 lectures
  0 commentaires

Renard et marmotte (l'instant d'après).

Lui, Don Giacomo, marquis de Gonfalon, renard de haut lignage.Mère renarde argentée de Sibérie, père célèbre héros d'un roman du Moyen-Âge.Portant beau, manteau lustré, escarpins vernis. Joueur invétéré.A des maîtresses dans chaque meute de loups et dans chaque basse-cour.Principale qualité, la modestie. Elle, Lucette, marmotte des alpages himalaye...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Anouk
Bien dit, bien ecrit Bernard!
mercredi 28 avril 2021 13:35
  137 lectures
  1 commentaire

La dame au voile

Venue poser, comme tous les après-midi, la dame au voile va bientôt me quitter. J'aime son maintien doux et sérieux tandis qu'elle demeure silencieuse. Chaque fois qu'elle se retire, elle abandonne son voile que je place sur un mannequin pour en peindre le tombé. Quand il s'agira de parfaire son visage, parviendrai-je à rendre l'attente ténue, la s...
Lire la suite
  96 lectures
  0 commentaires

L'instant d'avant

Cela faisait un mois, un bon mois qu'elle l'attendait. Elle est arrivée ce matin. Lentement lui vient le besoin de s'isoler au bout de la propriété pour rompre l'attente, loin des autres, sans parler, sans partager. Sa main, pleine du désir qui les unit depuis longtemps, la serre délicatement, son regard fouille cette écriture langoureuse comme&nbs...
Lire la suite
  95 lectures
  0 commentaires

Le retour du fils prodigue

 Une journée d'été, quelques nuages blancs isolés se découpent sur le ciel très bleu. Une grande maison, en forme de L, précédée d'un jardin clos par des murs de hauteur moyenne qui permettent d'apercevoir le jardin. Un fouillis de verdure. Derrière un figuier au tronc tortueux, on devine les pierres d'un puits, un cerisier au centre, du bois ...
Lire la suite
  99 lectures
  0 commentaires

Extrait de l'article du Midi Libre sur Sève d'automne, chronique d'un retour

Une gorgée de miel de châtaignier. C'est par une longue et douce sucrosité que vient refouler une soudaine amertume, que le premier roman de Sylvie Reymond Bagur s'ouvre. Louis, poilu de 14, de retour sans crier gare, les poumons brûlês de la moutarde des gaz allemands et le visage tuméfié, (re)découvre ses Cévennes après quatre éprouvantes années ...
Lire la suite
  132 lectures
  0 commentaires

Le renard et la marmotte

La marmotte, ayant dormi tout l'hiver, sortit de son terrier encore ensommeillée Les cailloux, les éboulis s'étendaient sous ses yeux, l'horizon était bien dégagé Elle irait bientôt se régaler de toutes sortes d'insectes et de graminées Après une toilette bien méritée, elle ne vit pas venir le danger Un renard rusé se tapit à ses pieds, oreilles co...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Anouk, tu fais des émules ! Bernard aussi nous a écrit une fable savoureuse à partir de cette photo. L'art de la fable, encore un ... Lire la suite
mercredi 28 avril 2021 10:31
  112 lectures
  1 commentaire

Premier avis en ligne sur mon roman "Sève d'automne" qui vient de paraître...

Un vibrant hommage aux Cévennes.   Je viens de terminer ce livre avec beaucoup d'émotion. Il parle infiniment à mon cœur de cévenole, tant il décrit bien la vie de ce pays après la guerre de 14. Cette guerre qui a saigné la population, coupé des branches entières de toutes les familles, le rôle des femmes pendant que les hommes étaient au...
Lire la suite
  113 lectures
  0 commentaires

L'état de Clarté

Mon ultime désir est de séjourner dans l'état de Clarté, plus qu'un moment, plus qu'un micro temps Je fais tout pour me rendre à sa frontière et de la traverser Mais mes contrebandes nombreuses ne passent jamais inaperçu par les douaniers de mon essence pure et caché Mes défauts et mes maux réduisent mes vibrations, affaiblissent mon énergie En plu...
Lire la suite
  94 lectures
  0 commentaires

L'instant d'avant

Ils me poussent, me bousculent, les coups, les insultes m'assaillent de tous côtés. Je sens leurs gueules puantes, leurs crachats qui m'aveuglent. Je butte. Ils me rattrapent sans ménagement. Dans mon dos, les menottes me griffent. Ils s'arrêtent en pleine rue. Le chef fait signe aux autres de s'écarter. Il me met en joue. Il ne va pas me buter, ce...
Lire la suite
  83 lectures
  0 commentaires

Il y aura...

Il y aura une maison au bout du chemin. J'y tisserai doucement l'âme du temps, chaque chose du monde deviendra cérémonie. Il y aura les promesses du cerisier et de longs rubans d'hirondelles dans le ciel, Il y aura quelques ronces dans les sentes et des mésanges bleues dans l'aubépine. Assise près d'une tâche de neige,j'écouterai les confidenc...
Lire la suite
  126 lectures
  0 commentaires

Le désir est une gourmandise...

Un appel sans fin à cette vie qui résiste et s'éternise, Ponctuée de désirs câlins, de course folle à travers les herbes gelées, froissées par l'impatience :la course en avant ne s'embarrasse pas de la couleur du jour. Quand le désir prend forme, étonne par son étrangeté et tape du poing sur la table, en oubliant les convenances, le réel alors nous...
Lire la suite
  113 lectures
  0 commentaires

Désirs

Faire un vœu et convoquer une fée pour sa réalisation, exprimer le plus cher de ses désirs, celui-là même dont on sait la concrétisation hautement improbable. Je désirerais vous parler d'une affaire importante …. Désirez-vous autre chose ? Un désir d'ailleurs, de rencontres, de retrouvailles ? Quand avez-vous désiré pour la dernière fois ?Allez, fa...
Lire la suite
  111 lectures
  0 commentaires

Désir parisien

Sa main l'a juste frôlée Une odeur s'est envolée Leurs pensées s'enfuient Fugaces jusqu'à l'infini Ils ne se sont pas regardés Ils ne se sont pas parlé Ils sont simplement assis Juste pour un instant, ici Dans le roulement monotone D'une matinée d'automne Soumis au rythme infernal Du familier ventre de métal Mais ils s'échappent, ils rêvent Ils tis...
Lire la suite
  91 lectures
  0 commentaires

Jeu de mot et de désir du lendemain, en remerciement du partage de vos textes...

Un mot dont j'aime supprimer l'article.  Rotondité, et volupté. En deux marches. Deux syllabes. Une fois lancées rien ne les trouble, béances d'une bouche étonnée sur la pente glissante des sons et des images. Rien ne t'arrête. Tu es intransitif, roi intransigeant d'un univers complet, tu ouvres l'horizon comme un...
Lire la suite
  115 lectures
  0 commentaires

DESIRS

Désir, désir,. Parole pleine de promesses, Chante à mes oreilles Désir de vivre, vivre ses désirs. Désir d'océan pour s'engloutir dans les flots.Sentir les vagues effleurer son corps,Le lécher, le mouiller, l'imbiber jusqu'à l'ivresse, jusqu'à plus soif. Jouer à surfer sur les embruns, se laisser dériver,Descendre vers les abysses pour ne plus remo...
Lire la suite
  85 lectures
  0 commentaires

L'axe de la dernière seconde

Le soleil s'est levé depuis une paire d'heures. Il fait déjà chaud... L'ombre des arbres s'écrase sur la route, les bâtiments sont troués de grandes baies, vides, personne aux fenêtres, personne aux balcons. Des boites empilées les unes sur les autres, vides. On se terre à l'intérieur. Sur la droite un soldat court, il fixe un point à l'horizo...
Lire la suite
  115 lectures
  0 commentaires

Proposition d'écriture d'un texte court pour le théâtre d'Arles

Écrire un texte prédictif avec comme point de départ un incipit:  "Dans un futur plus ou moins proche... "  ou encore,  "Dans un présent plus ou moins parallèle...",  voilà ce que nous propose le théâtre d'Arles dans le cadre de sa saison théâtrale intitulée "Futur".  Les prédictions ...
Lire la suite
  116 lectures
  0 commentaires

Fraction de seconde

Une guerre civile est imminente.... Le pays est fracturé. Des rebelles communistes ont envahi la capitale. De nombreux affrontements entre les deux partis opposés déchirent la ville. Beaucoup d'habitants ont fui ; d'autres se cachent , impliqués dans la cause politique... Il est jeune .... Presque un gamin qui se tient debout, au milieu de la rue d...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Un texte, qui, à sa manière, nous raconte une photo de guerre, la même que celle du texte précédent, celui de Sylvie. L'écriture m... Lire la suite
mardi 6 avril 2021 08:43
  108 lectures
  1 commentaire

A partir des 2 photos proposées et de l'incitation "écrire l'instant"

Photo 1 … crime de guerre, règlement de compte ? Une fraction de seconde. Une éternité. Le gars va tirer, non, d'ailleurs il tire, la détonation résonne dans cette rue vide, se répercute dans chaque balcon, chaque vitre, elle claque, déchire le calme, dérange l'air. L'homme au bras tendu, placide, déterminé, tire bras tendu comme on décoche une flè...
Lire la suite
  128 lectures
  0 commentaires

Vietnam

(Suite à la discussion dans l'atelier,  peut-on interpréter des images de guerre.voici un court poème de W. Szymborska) Femme comment tu t'appelles ? - je ne sais pas Où et quand es-tu née ? - je ne sais pas Pourquoi as-tu creusé ce trou ? - je ne sais pas Combien de temps tu es restée cachée ? - je ne sais pas Pourquoi tu as mo...
Lire la suite
  99 lectures
  0 commentaires

"Sève d'automne, chronique d'un retour "

J'ai le plaisir de vous annoncer que mon roman édité aux Editions Paris, Max Chaleil, est désormais disponible en librairie et sur tous les sites de vente en ligne. Vous pourrez trouver plus d'informations ainsi que l'incipit sur la page dédiée à ce livre sur le site . Un roman qui se situe à la fin de la Première Guerre Mondial...
Lire la suite
  244 lectures
  0 commentaires

Une nuit, il fit jour

La nuit s'installait doucement, Le soleil, au pied du chêne, disparaissait et la forêt se retirait pour se noyer dans l'ombre. Une couverture indigo recouvrait le sol, le jour sans force, s'abandonnait à la fraicheur du ruisseau. Le vert des châtaigniers devenait cendre, leur grosse masse aveugle se découpait sur un ciel de cristal. Le doigt hagard...
Lire la suite
  156 lectures
  0 commentaires

Dans le noir (2).Noir Lubianka.

(Lubianka, Moscou, est le siège de la terrible Tcheka, police politique de Lénine)   ---------------------------- Grand Hôtel Lubianka, troisième sous-sol, ou cinquième, un couloir, puis un autre, puis une porte, anonyme, chez moi, ou plutôt chez nous, l'obscurité et moi. Tous les deux on fait bon ménage. Elle s'est habituée à ma présence...
Lire la suite
  171 lectures
  0 commentaires

Dans le noir (1)

J'écoute Indochine Le canari fait des trilles Une cigogne ramène le soir sur la ville De ses lentes ailes volières Un merle amoureux sur une antenne de télé Plongé dans l'or du couchant Une feuille tombe du toit Comme un avion de papier La voisine allume sa nuit électrique Ferme ses réalités Le jour écrit sa dernière lettre à l'encre bleue Puis s'e...
Lire la suite
  138 lectures
  0 commentaires

La nuit de Luan

Les gouttes de pluie tombent avec un zèle têtu sur la tôle ondulée du toit où Luan a trouvé refuge. Il se tasse en boule dans un coin sombre, enveloppant ses jambes dans ce qui reste des pans de sa chemise. Elle est un peu grande, c'était la chemise de son père. Tout le jour il a cherché son chemin dans les rues grouillantes et ce n'est qu'à l'arri...
Lire la suite
  131 lectures
  0 commentaires

La terrasse. Extérieur nuit

Il fait chaud comme toujours ici, la sueur est mon unique compagne, ruisselant désagréablement le long de mon dos, n'évoquant aucune caresse, aucune tendresse, non, une insupportable sensation de liquéfaction. Je m'imagine flaque qui, évaporée, ne garderait trace ni de ma présence ni de mon existence. L'obscurité gagne petit à petit et j'espère pou...
Lire la suite
  143 lectures
  0 commentaires

Concours de Nouvelles

Particper à un concours ? Une échéance, une motivation, un test, un jeu...  Se couler dans les exgences de la nouvelle, dans celles d'un règlement ? Une expérience  à tenter !  Voici le lien vers le concours  qu'organise les éditions Passiflore.  " Ecrire à partir d'un incipit" en voilà le thèm...
Lire la suite
  208 lectures
  0 commentaires

Printemps des poètes 2021, "sous le signe du Désir" en visio le 9 avril à 18h 45

 Poésie, fiction courte... si le Désir vous inspire nous pourrions nous retrouver en visioconférence le vendredi 9 avril à 18h45 pour partager des textes. Après la belle expérience de la Nuit de la lecture en janvier, j'aurais plaisir à vous écouter. Il suffit de vous inscrire et...d'écrire.  ecriture@sreymon...
Lire la suite
  312 lectures
  0 commentaires

La familia grande de Camille Kouchner

J'ai lu ce livre par lequel le scandale arrive. Au début je l'ai pris avec des pincettes. J'ai eu du mal à entrer dans cette histoire, dans cette famille toquée. Dans cette famille où les mères ne portent pas de culottes, où les mères enseignent à leurs filles prépubères comment avoir un orgasme en vélo ou à cheval. Ces mères qui organise...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Merci Bernard pour ce commentaire. J'apprécie ce partage, permettre de découvrir des livres c'est aussi la vocation de ce blog.... Lire la suite
vendredi 5 février 2021 15:26
  257 lectures
  1 commentaire

23ème édition de Voix Vives à Sète du 18 au 25 juillet

Cette 23ème édition ne permettra pas de se perdre dans l'effervescence de l'Île singulière, toutefois, je vous invite à découvrir  de nombreuses propositions poétiques au parc Simone Weil, sur la place Léon Blum et dans les jardins et les cours. Comme chaque année, le festival Voix Vives accueillera à Sè...
Lire la suite
  233 lectures
  0 commentaires

Pardonner l'impardonnable

 Le jour du face à face est arrivé, on l'a attendu, on l'a redouté, il est là sous nos pieds tremblants. Nous franchissons le pas de la porte, la salle de l'Association ressemble à une salle de classe. Delphine la psychologue a le sourire d'un maitresse d'école qui accueille ses élèves pour la première fois. Nous avançons vers elle, toutes les...
Lire la suite
  204 lectures
  0 commentaires

LA BIBLIOTHÈQUE I et II

I La grande lessiveuse avait tout nettoyé. Propres, éclatants, sans aucune trace, les livres offraient leurs pages immaculées aux lecteurs. C'est en les effleurant qu'une voix suave, harmonieuse, enveloppante en révélait le contenu, une voix qui polissait les mots comme des perles, leur conférait parfois des sons mystérieux comme issus d'une autre ...
Lire la suite
  192 lectures
  0 commentaires

Une belle nouvelle, publication du livre de Maurice Berthon !

J'ai le plaisir de vous annoncer la publication de "Gelendzhik"​, un livre de Maurice, fidèle participant des ateliers de Nîmes. Je n'ai pas encore eu la possibilité de le lire, mais je le ferai rapidement et je vous invite à vous procurer son ouvrage et à le faire connaître ! Ce ...
Lire la suite
  305 lectures
  0 commentaires

Tut’Tut’ et Nénette

 Cette semaine-là fût éreintante, entre les dernières préparations de Tut'Tut' et Nénette, les faire toutes belles pour la Nationale. LA sortie de l'année ! Un an qu'on s'y prépare, qu'on les bichonne, qu'on les rénove, tant d'heures passées chaque week-end avec Zézette, Dédé et Lulu, sans oublier Diablo bien sûr ! Nous nous sommes retrouvés c...
Lire la suite
  171 lectures
  0 commentaires

Aimer la vie plus qu'un homme

Aimer la vie plus qu'un homme Être ivre de son pastis son whisky son rhum Enfourcher des soleils bleus dans les tournants Regarder avec passion les prunelles du vent Virevolter dans la vague comme un géant poisson Eplucher tout sauf les oignons. Énigmer la vérité dans les courbes de l'imaginaire remonter jusqu'au ventre de votre mère Turlupiner le ...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Merci Renée-Lise pour ce texte, un beau cadeau de début d'année où je retrouve toute l'inventivité, la verve et la poésie de ton é... Lire la suite
dimanche 10 janvier 2021 09:08
  208 lectures
  1 commentaire

Cinquièmes Nuits de la Lecture

Je vous propose de participer aux cinquièmes Nuits de la Lecture en nous retrouvant en visio le vendredi 22 janvier à partir de 18 h 30 pour partager des textes d'ateliers. Les trois groupes d'ateliers en ligne seront réunis pour l'occasion ce qui vous permettra de faire connaissance et cela clôturera en beauté notre série d'ate...
Lire la suite
  277 lectures
  0 commentaires

Fenêtres de vie

Il y a une petite fille près de la fenêtre, elle a huit ans, elle regarde la nuit qui tombe. La croisée se découpe en sombre sur le mur rose pâle. Le peintre sans doute un peu novice a laissé quelques grumeaux dans la peinture. Ce n'est pas grave c'est joli quand même ce ton doux et discret. Lucile aime cette couleur, elle y est habituée, elle ador...
Lire la suite
  233 lectures
  0 commentaires

Le papet

Le papet était assis dans son fauteuil de velour vert, un léger sourire aux lèvres. Il avait ce regard si particulier des personnes malvoyantes, fixant quelque-chose d'informe devant lui et tendant l'oreille à la musique de la vie environnante. On arrivait à lire dans ses yeux gris clairs toutes ses émotions. Il attendait l'heure du repas. Quelle h...
Lire la suite
  195 lectures
  0 commentaires

" La Jeune Fille au Chevreau "

C'est à cette statue ou, plus précisément, à son modèle Marcelle Polge que le texte de Christine, "La Charrette", m'a fait penser. La jeune nîmoise choisie durant les années 1920 par le sculpteur Marcel Courbier est devenue une célébrité locale lorsque cette sculpture a reçu ...
Lire la suite
  315 lectures
  0 commentaires

LA CHARRETTE

La cloche de l'église avait sonné midi depuis déjà un bout de temps, pourtant rien ne bougeait. Depuis plusieurs heures une foule de plus en plus dense s'était rassemblée le long de l'unique route qui traversait le village et passait par son centre, là où se trouvait la mairie. Quelques groupes s'étaient d'abord installés, amenant même des chaises ...
Lire la suite
  195 lectures
  0 commentaires

Traversée

La dernière chose dont se souvenait Théo, c'est qu'il était au volant de son bijou rouge de voiture sportive. Pourtant, sans savoir comment ni pourquoi, il se trouvait à présent face à une double porte gigantesque, en bois massif bien vernie et parsemée de formes géométriques en fer forgé. Il sonda les poches de son jean, à la recherche de son port...
Lire la suite
  319 lectures
  0 commentaires

Emanation

Tes baisers aux effluves de rhum, de gingembre et de grenadine exaltait l'odeur pénétrante, enivrante, voluptueuse des voyages, de cette île et de la liberté. Ton corps égrenait l'acre de la poussière du désert qui t'habitais encore et que tu me contais après l'amour. S'insinuait alors en moi les traces éthérée de ton errance, l'impénétrable relent...
Lire la suite
  229 lectures
  0 commentaires

La maison s'éveille...

La maison s'éveille avec les effluves pénétrantes et entêtantes des grains de café que l'on grille. Leur crépitement propulse une aura torréfiée dans les chambres et déjà les fenêtres s'ouvrent pour savourer les premières de l'aube mêlées au crissement du moulin projetant l'essence vigoureuse du café que l'on moud. Lorsque siffle la greg, les ...
Lire la suite
  244 lectures
  0 commentaires

la baraque n°17

Les Bacchus de Caravage m'obsédaient, leur chair délicate, légèrement rosée, que l'on devinait subtilement parfumée, cette chair secrètement désirée que je voulais frôler, caresser, dévorer même. Chefs d'œuvre ! Mais lorsque je l'avais abordé, c'est d'abord son odeur qui me retint, intense, aux effluves déroutantes et nouvelles qui convoquait plutô...
Lire la suite
  207 lectures
  0 commentaires

Sillage

Abandonnée à elle-même, nue, le corps tourné vers lui, la main en corbeille autour de son ventre légèrement gonflé, le drap froissé sur les pieds, elle dormait. Il était tard, la fenêtre entr'ouverte, un rayon de soleil passait à travers les rideaux, gagnant peu à peu le lit. La chambre ouvrait sur le jardin, le printemps s'éveillait. Allongé à côt...
Lire la suite
  245 lectures
  0 commentaires

Monologue de Thérèse d’Avila

O mon roi, mon homme de chair et d'âmeDans la lumière tremblante de la lampeDans l'haleine chaude du bœuf et de l'âneDans ton panier de jonc et de pailleTa mère au visage vierge et aux seins de laitTon père aux mains de sciure et de copeauxJe te prends dans mes bras, je me fais toi O mon roi, mon homme de lumière et d'extaseDe ta voix de rocaille&n...
Lire la suite
  229 lectures
  0 commentaires

Peau savane

La porte était ouverte et la nuit allait et venait, librement, avec une odeur de pluie et le grillonnement de la forêt, quand soudain elle était là devant moi, vivante statue, en boubou multicolore, les cheveux savamment constellés de tresses et l'ivoire des yeux soulignant l'ambre noire du visage. Mais je me rappelle surtout de sa peau, odorante, ...
Lire la suite
  242 lectures
  0 commentaires

L'amour est un Continent.

L'amour est un Voyage.Le corps de l'être aimé regorge de lieux de villégiatures. Le soleil brille, le ciel est bleu d'azur comme sur une carte postale. La première destination peut sembler trop simple. Dans l'air flottent des parfums de tomate mûre, de thym, d'huile d'olive intense, de féta crémeuse et celui aigrelet des olives noires de Kalamata q...
Lire la suite
  222 lectures
  0 commentaires

Du lit défait...

Du lit défait monte une symphonie d'odeurs qui les enveloppe comme un brouillard. Alanguis, les membres emmêlés, les amants sont baignés dans les parfums de l'autre. Il aime la petite note poudrée dans le creux de son cou où il l'embrasse quand il veut la faire frissonner. Elle aime le petit trait de citron vert qu'elle sent sur son poignet quand e...
Lire la suite
  298 lectures
  0 commentaires

UNE JOURNEE D'ESCALADE

Il y a de cela quelques dizaines d' années, alors que je traversais une période de vie assez difficile, je suis tombée par hasard sur un petit entrefilet en bas d'un journal qui proposait une journée de découverte de l'escalade. Gratuit, matériel fourni, encadrement par des professionnels...Pourquoi pas ? Oui mais rappelle-toi que tu n'aimes pas le...
Lire la suite
  236 lectures
  0 commentaires

Un délice matinal

L'hiver s'est installé. Au loin, les premières lueurs du jour éclairent tendrement le sommet des montagnes enneigées. Tout doucement la ville se réveille. Les cheminées des vieilles bâtisses se mettent en marche, laissant s'échapper des masses de fumée blanche sous le regard des oisillons encore endormis. Au détour d'une petite ruelle, j'aperçois e...
Lire la suite
  174 lectures
  0 commentaires

Une odeur

 C'est une petite odeur discrète et sans chichi Pas plus grosse qu'une coccinelle ou qu'une larme de souris Mais câline et rêveuse Pieds nus dans le brouillonnement des landes et des collines Dans un souffle de lumière, une volute de ciel Un froissement de feuilles sous les pas d'un renard. Buissonnière, vagabonde, elle raffole des vents d'aut...
Lire la suite
  204 lectures
  0 commentaires

Un parfum d'éternité.

Quand on a tout oublié, que la vie d'autrefois est partie ailleurs, que les présences les plus chères se sont envolées, il reste l'odeur, sentinelle immobile sur les remparts du château, silhouette furtive mais tenace qui s'insinue au travers des fissures de l'âme. Parce qu'elle est essentielle, parce qu'elle est primitive. La maison a ses parfums ...
Lire la suite
  227 lectures
  0 commentaires

Une journée comme une autre.

Après avoir posé son sac sur le coin du bureau, Monique se laissa tomber sur sa chaise sans même enlever son manteau. Huit heures trente de travail aujourd'hui, il allait falloir rester là une demi- heure de plus pour rattraper le retard d'hier. Elle jeta un regard désespéré sur les autres bureaux en fer déjà occupés par ses consœurs, et leva un re...
Lire la suite
  203 lectures
  0 commentaires

La crête se découpait dans le soir...

La crête se découpait dans le soir. Nous avions laissé la voiture en bordure du chemin et celui-ci se dessinait dans la lande. On pressentait que la nuit serait froide, avec un goût de bruyère. Nous marchions à découvert et les herbes se couchaient sur le sol formant une vague sombre. Un rideau d'arbres se tordait sous le vent, les branches claquai...
Lire la suite
  189 lectures
  0 commentaires

Rencontre

Nous nous sommes rencontrés il y a peu de temps au détour d'une expérience peu conventionnelle. Au premier contact, mes poils se sont hérissés. Mon cœur s'est mis à danser au rythme effréné de ma synapse neurologique. Il s'est présenté à moi telle une créature divine issue de la Grèce antique. Inaccessible et mystérieux, il s'est approché vers moi,...
Lire la suite
  258 lectures
  0 commentaires

Triptyque (3 volets sur vie)

1 Graine de cancre Rosa Rosa Rosam Rosae Rosae Rosa, dit le tableau. Ciel arbre oiseau dit la fenêtre à côté de moi Oùchaque carreau dessine une estampe Avec le flou subtil qu'ont les vitres anciennes En bas, c'est la cour goudronnée de neuf, noir brillant Qui fait la fierté de notre directeur et de nos souliers Le marronnier au milieu recopie la l...
Lire la suite
  199 lectures
  0 commentaires

Triptyque

 I Dans le ciel vitré de la fenêtre Une ombre s'interpose entre elle et la forêt Une ombre Forme aux contours diffus transparents Arrête son regard Elle porte le paysage et les arbres en elle Noirs La pénombre la traverse La forêt la contemple L'enfant regarde l'image tremblée Miroir inattendu de sa présence Son absence Elle éprouve son appare...
Lire la suite
  230 lectures
  0 commentaires

Petite elle est...

 Petite elle est, petite est la lucarne. Elle glisse, cache son visage dans le foin. La luzerne fraiche, le trèfle, le sainfoin l'enivrent de leur douce odeur sucrée de vanille et d'amande. Elle grimpe sur cette montagne d'herbe, l' Everestest à elle. Elle appuie sa tête contre la fenêtre. Les prés sont coupés, le village est niché sur son pro...
Lire la suite
  216 lectures
  0 commentaires

Triptyque

1  Les fenêtres bougent, tout file et défile, le monde va trop vite, fatigue des yeux, les fermer, mais le bruit du train devient menaçant. Je m'accroche au lointain , respire, le front sur la vitre regarde en bas,tout près. La vitesse m'emporte dans un vertige, je ne suis plus. Oublié le départ et l'arrivée. joue contre la vitre j'avale tout ...
Lire la suite
  233 lectures
  0 commentaires

J'ai...

 J'ai 12 ans… Je suis debout devant la fenêtre de la salle à manger. Je regarde la cour, le tout petit jardin, les maisons alentour. On appelle cela un lotissement. Il n'y a rien de particulier à voir, les maisons sont toutes pareilles avec des murs de briques et des toits d'ardoise. Ce sont juste des lignes droites, anonymes. J'aime bien cont...
Lire la suite
  189 lectures
  0 commentaires

Triptyque

Premiers pas La main qui tient le rebord de la table est toute potelée, une petite merveille de fraîcheur et de santé. Le papillon qui s'est invité par la fenêtre ouverte, ailes frémissantes dans le soleil de juin, excite sa convoitise et fait résonner son rire. Chatouillis dans la gorge, gonflement des joues, bouche qui s'ouvre, cette sensation si...
Lire la suite
  207 lectures
  0 commentaires

Rencontre

Son nom résonne encore aujourd'hui, tel une mélodie entêtante qui vous suit tout au long de la journée, du réveil au coucher. Notre rencontre, je m'en souviens comme si c'était hier. Je suis tombée sous le charme dès le premier instant. Je ne me souvenais pas l'avoir déjà croisé auparavant, il semblait pourtant bien connu par ici. Ce qui me fait d'...
Lire la suite
  204 lectures
  0 commentaires

L'autre Fenêtre

-Hal, Hal, donne-moi l'accès à la pièce de détente, s'il te plait. Hal, cela fait 32 jours, j'ai besoin d'exercice.-Je pourrais te libérer l'accès 2h par jour, Frank-Oui, ce sera un bon début… ET…. si je suis le seul pourquoi me cloitrer ainsi.-Je ne suis pas un tueur Frank, tu le sais.-Tu les as tués pourtant… Combien Hal ?-C'est ce que vous, les ...
Lire la suite
  244 lectures
  0 commentaires

Dé-clic

Il ne me reste que 2 heures avant de rendre la commande à Pommard, donc tu files doux, tu ne m'envoies pas des notifications à tout va. As tu bien compris ? Ah je vois que tu veux résister, en bas à droite de l'écran tu me signales un mail de l'agence et encore un deuxième, allez fais un effort tiens toi tranquille !ça fait déjà 2 mn que mon écran ...
Lire la suite
  210 lectures
  0 commentaires

Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon

1.     Nous avons appris avec stupeur et consternation le décès de mademoiselle Victorine L qui est survenu dans la nuit du mardi 10 novembre aux alentours de 6 heures du matin. Mademoiselle L était une jeune personne bien connue et très appréciée de nos concitoyens. Elle exerçait en effet depuis plusieurs années le métier de secréta...
Lire la suite
  256 lectures
  0 commentaires

HIKIKOMORI

Le psychanalyste et son patient versus l'ordinateur et son patient suivant la consigne. Appartement .La scène se passe devant une fenêtre. Le patient est installé dans un fauteuil, l'ordinateur sur le bureau. Au fur et à mesure de son monologue, le patient se lève, fait les cent pas, s'agite. Son discours est tour à tour calme, colérique, menaçant....
Lire la suite
  180 lectures
  0 commentaires

Est-ce ainsi que le temps s'échappe ?

I - 9h. Je me suis réveillée tard ce matin. J'ai oublié de t'éteindre hier soir. Je ne voulais pas rater le début du film sur Arte : « L'étrange histoire de Benjamin Button » avec Brad Pitt et Cate Blanchett ? Que me dis-tu de ce film ? Réalisateur David Fincher, ça je sais.. Tiens, le scénario a été écrit d'après une nouvelle de Scott Fitzgerald. ...
Lire la suite
  244 lectures
  0 commentaires

L'autre fenêtre

Bonjour, oui Bonjour, de ma part cela t'étonnes, il est vrai que je n'ai pas pris ta personne en compte jusqu'à aujourd'hui. Tu es là dans mon bureau, immobile dans ton costume noir, tu attends. Avec toi je me dois d'être calme, pas trop pressée. Tu es susceptible et sujet aux caprices. J'ai eu du mal à t'accepter, j'ai résisté longtemps : vis à vi...
Lire la suite
  253 lectures
  0 commentaires

Œil pour œil.

Salut Œil de Lynx !Tu vois je suis là, c'est moi Léon, encore une fois! Je ne te demande pas si je peux m'asseoir, je passe ma vie assis devant toi, à te fixer. Allez, cesse de te promener sur ton fil, viens te poser prés de moi. Tu le sais, tu es irremplaçable, « taillable et corvéable à merci » comme tu dis. Moi je dirais plutôt que tu es à la fo...
Lire la suite
  253 lectures
  0 commentaires

Instants

Le domaine, bien ancré dans ces terres, Protégé de la course du temps, Offre un paisible refuge. Coins et recoins s'habillent de silence. Les dalles de pierre dessinent le chemin, Parmi les rhododendrons bleus et joufflus. La discrétion est de mise pour pénétrer dans la bâtisse. Un salon en rotin métallique attend Le penseur, le rêveur, L'écrivain,...
Lire la suite
  252 lectures
  0 commentaires

Lettre de la forêt Carélienne à sa cousine Stéphanie …forêt en graine sur un balcon de Paris.

Chère cousine, Dans mon pays, la Carélie, les habitants possèdent tous une petite boîte pas plus grande qu'un plumier qu'ils gardent cachée sous l'écorce, dans l'épice du bois. En buis, elle bat. Ils y rangent, dit-on, les lettres de l'aimée, des fleurs séchés et quelques parfums précieux. On ouvre ces boîtes en leur chuchotant l'aurore. Ce matin, ...
Lire la suite
  273 lectures
  0 commentaires

Ton Sourire

 Ton sourire. La vie à pleine dents. La gourmandise, l'innocence, l'attente et l'envie de tout. Cette énergie vitale qui t'effraie parfois, te donne un air sauvage qui tranche avec ton chemisier à petits volants et ta coiffure soignée. Tout ton visage irradie cet élan qui te porte mais tu ne le sais pas et tu regardes celui qui te photographie...
Lire la suite
  298 lectures
  0 commentaires

La chambre forte, Incipit.

Elle rêvait… Par la fenêtre ouverte, elle sentait le vent, elle respirait l'odeur de la mer, elle s'en imprégnait, se laissait emporter – grisée. Elle partirait un jour, elle le savait. Depuis l'enfance, elle était bercée par les récits de voyage de son père, par les mots magiques qui leur étaient attachés et qu'elle entendait comme des trésors qu'...
Lire la suite
  283 lectures
  0 commentaires

La chambre forte. Cécile Gravellier

Saisissez votre texte ici...
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Un texte intéressant par sa construction, émouvant par sa justesse et sa retenue. Cécile a réussi à allier la force de vérité du t... Lire la suite
lundi 14 septembre 2020 12:00
  366 lectures
  1 commentaire

Comment tombe la nuit....

La lune est là. Légère encore. Protectrice. Le ciel est à elle. Elle accorde encore quelques heures au soleil avant de régner à son tour. Les nuages, comme des flocons de neige s'étirent et se diluent dans le bleu. Au loin, le soleil se met en scène, drapant le ciel d'un voile blanc, diffusant une brume sur les sommets dont les contours se confonde...
Lire la suite
  359 lectures
  0 commentaires

Séducteur toutes saisons

Tes yeux noirs qui pétillent. Une lumière dans tes yeux. Ce ne peut être une lumière noire. Je ne saurais la définir, la lumière de tes yeux. Ta barbichette noire qui se tend vers l'avant, insolente et pointue. Ton regard de diable cherche à séduire quelqu'un. Autour de toi, les dames. Ce sont elles que tu vois. Il y a les hommes aussi. Tes rivaux....
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Texte écrit en stage d'écriture, travail sur notre rapport avec les mots en tant que sons, matière, rythme et tremplin pour l'imag... Lire la suite
dimanche 6 septembre 2020 09:49
  339 lectures
  1 commentaire

Monsieur Neige

Un grand hôpital blanc, voilà le lieu où je me trouve. Blancs les murs, blanches les blouses des infirmières. Le blanc égale l'absence. Le blanc égale le rien, le non- être. Un mariage blanc, c'est un mariage qui ne se concrétise pas. Une voix blanche, on ne l'entend pas. Dans un grand hôpital blanc, on est dans un non-lieu. Ce n'est pas l'enfer, c...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Texte écrit en stage d'écriture, la rencontre amoureuse sous une forme très particulière...
dimanche 6 septembre 2020 09:51
  343 lectures
  1 commentaire

Agricol Perdiguier, un homme étrange

Krabi, janvier 2019, La première fois que l'on rencontrait Agricol Perdiguier on ne pouvait guère, à mon avis, se faire une idée de la complexité du personnage. Ou alors il eut fallu un esprit plus affûté que le mien. Je n'avais que 17 ans... La première fois que je le vis donc, c'était lors d'une de ces fêtes qui se donnaient à la période de Noël ...
Lire la suite
  450 lectures
  0 commentaires

Dans le sillage de Léonard

La soirée avait commencé dans une ambiance bizarre. Le ciel resté longtemps noir et menaçant avait fini par exploser en éclairs, coups de tonnerre et grosse pluie lourde. Regarder par la fenêtre était d'une tristesse sans nom. Pour compléter le tableau j'avais écouté en boucle ce vieux CD de Léonard Cohen qui parlait de la fin d'un amour et puis de...
Lire la suite
  480 lectures
  0 commentaires

Bois-joli et Sœur Fougère

Elle porte l'Afrique sur sa tête. L'Afrique entière. Avec les savanes et les forêts vierges. Elle porte une grande bassine d'eau. Toute l'eau de l'Oubangi et du Congo. Elle porte un grand sac sur le dos, plein du poids des bananes. Elle porte le dernier né sur la poitrine. Qui dort la bouche pleine du sein Elle porte le prochain dans le ciel de son...
Lire la suite
  498 lectures
  0 commentaires

Emile (Triptyque fin)

Sous la vigne de Septembre, les premiers éclats du raisin font écho aux bruyères de l'horizon. Dans les montagnes que le soir assombrit, le langage de la terre devient mélancolie; un frisson d'arbre sur la pierre encore chaude, s'asseoir, regarder la vallée. J'aime le point de vue du village, ici au bas des escaliers, il se découpe dans le ciel et ...
Lire la suite
  491 lectures
  0 commentaires

​Philomène (Triptyque 2)

Le bruit de l'économe qui racle les carottes fait résonnance...c'est l'heure de la traite, j'allais oublier... Où est ma drôlette? Je parie qu'elle est à l'écurie encore avec les chèvres, pourvu qu'elle n'ait pas laissé la porte ouverte comme l'autre fois où nous avons retrouvé les chèvres dans le potager du Charlou. Un frôlement comme une caresse ...
Lire la suite
  408 lectures
  0 commentaires

Une douceur animale (Triptyque 1)

Sous la treille de Clinton, la porte bleue de l'écurie s'ouvre en deux battants. Sur le bas, les planches disjointes laissent des trous, souvent, j'y épiele bouc avec un mélange de terreur et d'attrait que je ne comprends pas. Aujourd'hui, il n'est pas là. Blanchette, au milieu, me regarde, elle domine le troupeau. Elle a dû faire sa toilette parce...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Première partie d'un tryptique qu'Anne-Marie a écrit lors de notre travail sur la nouvelle. A suivre donc...
samedi 18 avril 2020 11:31
  472 lectures
  1 commentaire

Signes... ?

Un frôlement le fit sursauter, l'arracha à ses pensées. En un chuintement soyeux, un oiseau de nuit, une chouette effraie probablement, venait de se poser sur la branche basse du grand chêne, là, à 10 mètres de la table branlante qui lui servait de bureau. Le masque blanc de l'oiseau se détachait sur le violet sombre de l'horizon, lui rappelant sou...
Lire la suite
  495 lectures
  0 commentaires

Haïkus...

Au cœur de l'océan la tête dans les étoiles danser                Sous le vent d'Ouest l'herbe  danse                 Mer en ciel inonde de bleu les yeux               L'homme géant aux quatre coins de l'île se cogne    ...
Lire la suite
  448 lectures
  0 commentaires

A chaque coup de pioche...

 A chaque coup de pioche la poussière s'élève en un nuage sec qui agresse la gorge et vient se coller à la sueur, maculant le visage, les bras, blanchissant les cheveux, formant des plaques sur les pantalons raidis de crasse et mouillés de transpiration. D'un revers de sa manche à peine retroussée, il essuie son visage, traçant des sillons hum...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Un texte que Didier vous invite à prolonger selon votre inspiration...
samedi 4 avril 2020 22:04
  559 lectures
  1 commentaire

Haïkus

 … en cherchant dans mes « vieux » livres, j'ai retrouvé une anthologie des poèmes courts japonais, et voici quelques haïkus : ______________________________ Un monde  qui souffre sous un manteau de fleurs  - Issa-  _______________________________ Prépare-toi à la mort prépare-toi bruissent les cerisiers en fleurs  -&n...
Lire la suite
  592 lectures
  0 commentaires

Découvrir le blog de Catherine

je soupèse les instants inoubliables je soulève le réel je plante l'imaginaire dans mes réveils je sème les graines de l'inespéré ...                                                              ...
Lire la suite
  508 lectures
  0 commentaires

​Avoir la tête dans les nuages

La tête dans les nuages Ma tête là haut Ma tête, oui, dans les nuages. Pas de consistance les nuages Ils passent, ils flottent Les nuages. La tête dans les nuages Ma tête, oui, hors d'atteinte « Vous êtes jaloux ? » Ma tête devenue toute légère « Vous êtes énervés ? » Ma tête vous échappe. Et si elle échappait à moi aussi ? Ma tête Parfois je risqu...
Lire la suite
  604 lectures
  0 commentaires

Prisonnière

Je commence à tourner en rond dans ma cellule. Tout à l'heure, pendant la promenade, j'ai tenté un échange de regards, un partage de sourires mais chacun semble recroquevillé dans son papier bulle. Le mal rôde et nous nous regardons en chien de faïence, faiblement éclairés par une lumière maussade. Nous sommes tous détenus en attente de jugement et...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Confinement quand tu nous tiens...
lundi 30 mars 2020 21:17
  483 lectures
  1 commentaire

En ce temps là...

Et il fut un temps où plus personne ne pouvait sortir de chez soi. C'était devenu dangereux. Et interdit. Une sorte de silence ouaté envahit la ville et la campagne, en France, mais aussi en Italie,dans toute l'Europe et même dans le monde entier. C'était inédit, impensable, incroyable. Mais vrai! Les rues des métropoles chinoises étaient vides, de...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Premier texte de confinement! Ecrire, lire, partager sans se voir, sans se toucher autrement qu'émotionnellement... C'est permis n... Lire la suite
lundi 30 mars 2020 16:58
  542 lectures
  1 commentaire

Elle

La violence de la puissance. La frénésie de l'être. La jubilation de se vautrer dans l'artificiel mortifère. L'appel de l'ignoble hypocrisie. L'enfantement de l'invisible monstre. L'adoration du diable. La mort. L'addiction à la mort. Le mépris de l'Etre profond. L'avènement de l'abject. Le royaume de la putréfaction. La dictature de la pourriture....
Lire la suite
  512 lectures
  0 commentaires

Constance

En l'an 1787, le lendemain du jour de Noël, les villageois d'une petite ville du sud assistèrent atterrés à la sortie d'un groupe de prisonnières. De « chétives créatures au teint blafard, ayant à peine la force de se trainer tellement leurs membres étaient ankylosés ». La plus âgée avait 83 ans, la plus jeune était restée enfermée 23 ans. Le tissu...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Bernard N
Bonjur Hélène, je ne savais pas que c'était toi Helène Delprat. Mais je reconnais ton texte que j'aime beaucoup. Je suis content q... Lire la suite
lundi 23 mars 2020 20:02
  557 lectures
  1 commentaire

​Les vaches de Paul

Il y a trois vaches dans le pré. Elles sont blanches. L'une a la tête relevée, un regard doux et inquiet qui donnerait envie de l'apprivoiser, les deux autres paissent, tranquilles, exactement ce que l'on l'attend de toutes les vaches. Le pré s'étale en pente douce, un dégradé de verts nuancé de jaune. En haut du pré, les collines boisées étincelle...
Lire la suite
  422 lectures
  0 commentaires

Le 16 Mars 1996

Un de ces jours qui ne me dit rien. J'ai beau secouer ma mémoire, rien ne tombe. La terre a pourtant fait un tour et moi 48.000kms. mais rien. Aucun souvenir. Jour blanc. Comme si j'avais été un fantôme... ou victime d'un tour de passe-passe. Mais ce jour-là justement un crime a été commis dans le voisinage. Il me faut absolument trouver un al...
Lire la suite
  509 lectures
  0 commentaires

Atelier accumulations - Dans le bric à brac de cousine Hélène

Cousine Hélène habitait le premier étage d'un bel immeuble en pierre situé juste en face de l'église. Son appartement était vaste et majestueux avec de longues fenêtres en forme d'ogive et de hauts plafonds. Elle y vivait seule, elle était veuve et n'avait pas eu d'enfants. Mais il fallait bien tout cet espace pour y loger avec le soin nécessaire l...
Lire la suite
  502 lectures
  0 commentaires

​Il a sonné à la porte.

Il a sonné à la porte et on lui a ouvert, car sa visite était prévue, programmée pour ainsi dire, annoncée par un courrier officiel. Cette année là, la France entière passait du courant 110 volts au courant 220 et les services d'Electricité de France procédaient aux changements de tous les appareils électriques en activité dans tous les foyers. En ...
Lire la suite
  547 lectures
  0 commentaires

EPIPHANIE

Comment peut on ne pas connaitre Avignon, lui dit il. La luminosité de cette journée d'hiver s'invite, le soleil surplombe chaque contour des remparts. Le tour de la ville donne une illusion de grandeur majestueuse où les portes s'ouvrent dans les 4 directions, laissent passer les rayons de ces villes lointaines où les personnages du passé défilent...
Lire la suite
  486 lectures
  0 commentaires

Les choux à la crème

Comme chaque matin, au jour naissant, il reprend sa place contre le réverbère défoncé faisant face à la vitrine de la pâtisserie. Les épaisses fumées des premiers camions qui vont décharger les paysans avec leur victuaille, opacifient les lueurs de l'aube. Sali par la violence des nuits passées  sur les étals du marché central, encroûté par la...
Lire la suite
  561 lectures
  0 commentaires

Debout les crabes

Les bras chargés : de vestes, de chemisiers, de pantalons et de fouleurs colorés, elle prétexte de se tromper à chaque fois qu'elle tente de s'introduire dans une cabine d'essayage tout en s'excusant et en terminant invariablement par un grand éclat de rire. Une fois qu'elle a trouvé sa cabine, elle y dispose les vêtements choisis, ressort comme po...
Lire la suite
  504 lectures
  0 commentaires

Je, écrivain.

J'ai appris à lire à deux ans. A écrire à trois. Merci sœur Saint Louis. C'est un prodige disaient les grandes personnes autour de moi. Il a des dons, il ira loin. Je voulais devenir coureur automobile comme Fangio, mais on m'a mis à l'école d'écrivains. J'ai appris par cœur les auteurs grecs et latins. J'ai écrit mon premier roman. Un su...
Lire la suite
  498 lectures
  0 commentaires

LA FOLIE - Vue de l'extérieur

Le voilà encore juste à temps 7h57 le cours commence à 8h au milieu du campus, ira-t-il directement à l'amphi A, ils l'attendent tous et les retardataires se cherchent une place sur les marches de l'escalier central. De toute façon, il ne les voit pas. 15mn pour les 300m qui le sépare de la salle. As t'il réfléchi à la dernière équation qui relie l...
Lire la suite
  508 lectures
  0 commentaires

Folie de l'écriture et l'écriture de la folie

      Ça gratte comme si j'avais du... Comment ils disent ?... du Lexama..., ou du Leksamin? Tsss ! va savoir... Ça chauffe sous la peau, ça brûle... Ouarzazate, le désert ; Sahara, tu m'as cuit le ciboulot... Légionnaire mon frère, prends garde à tes méninges... Ça m'brûle de partout, le cul aussi... Bon sang ! Merde ! Rla !... Le t...
Lire la suite
  488 lectures
  0 commentaires

Folie criminelle

Il a 10 ans. Il vit à la campagne. Ses parents sont gentils. Dans sa chambre, vit un chat en peluche. Il a une petite voiture Dinky Toys. Elle est rouge. Elle roule. Il y a le lit. Il y a la table de nuit. Il y a la chaise. Il est heureux. Il n'y a pas de livres. Il ne peut pas lire. Il ne lit jamais. Il n'y a pas de magnétophone. Il ne peut pas éc...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
DELPRAT Hélène
Haletant comme le rythme du texte, comme les mots précipités, leur flot qui mène à la chute que l'on attendait, que l'on redoutait... Lire la suite
samedi 22 février 2020 10:59
  541 lectures
  1 commentaire

Folie de l'écriture Antonin et Dieu

Dieu oh mon Dieu ! Très Saint Père, puis-je avoir l'honneur de m'adresser à vous ? Puis-je connaître ton prénom, mon cher ami ? Dieu oh mon Dieu, mon très Saint Père bien aimé, je m'appelle Antonin Dis-moi, Antonin, quelles sont tes occupations sur cette terre ? Dieu oh mon Dieu, père de toute l'Humanité, je suis poète, je suis écrivain, je suis po...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Didier Tricou
Maurice, mon bon Maurice, c'est... impressionnant ! Maurice, mon bon Maurice, ça secoue ! Bravo !
lundi 24 février 2020 14:45
  533 lectures
  1 commentaire

Folie de l'écriture- Ecriture automatique

Vers où va la belette cramoisie du pain éventré par Dieu l'ami de l'éternelle boursoufflure puante et décérébrée par-delà vents et morues, putes et canibals, foutre de chinois et fleutrio vergeturé, prie-Dieu et masturbateur de cigale, le cheval bleu a mis ses bas roses dans des souliers vernis pour courtiser Marie la verge folle Oh mon Dieu béni s...
Lire la suite
  567 lectures
  0 commentaires

Ecrire la folie

Cette nuit, une de plus, je ne dormirai pas. J'ai décidément besoin d'écrire. Pour l'instant un repère, cette chambre et une certitude, remettre de l'ordre dans le chaos de sa mémoire, puzzle éparpillé par un génie brouillon et pervers puis repartir à zéro. Il faut que je m'apaise, que je raisonne. Sois raisonnable ma fille, rabâché comme un princi...
Lire la suite
  492 lectures
  0 commentaires

éperdument indifférente

Rides creusées. Béance du regard. Ta silhouette arrondie trahit le modelage du temps. Ton dos ploie. Démarche chaotique, lancinante, lente qui laisse ta trace sur le tapis usé. Pour horizon définitif la porte de notre chambre devenue tienne et dont tu m'interdis le seuil. Drame intime aujourd'hui dépassé. Ta voix lointaine, impérieuse, tranchante s...
Lire la suite
  553 lectures
  0 commentaires

De temps en temps j'ai une âme

De temps en temps j'ai une âme elle vient, elle va sans emploi du temps particulier sans agenda Elle arrive chez moi à l'improviste s'assoie allume une cigarette fait des ronds de fumée trempe un biscuit dans le café Une autre fois je la surprends sur le balancier de la pendule faisant des pointes sur la mosaïque ou en équilibre sur la page d'un li...
Lire la suite
  538 lectures
  0 commentaires

Epiphanie de Janvier

De la fumée. Il y a beaucoup de fumée. Beaucoup de gens fument, beaucoup de gens boivent. La plupart tiennent leur verre dans la main droite et leur cigarette entre l'index et le majeur de la main gauche. Étrangère à cette ambiance festive, Dorothée observe gestes et mouvements comme une éthologue. Elle regarde cette foule qui éclate en conversatio...
Lire la suite
  508 lectures
  0 commentaires

La fougue du mollusque

La tête entre les mains, il se cache dans ce jardin public pour fuir l'effervescence de la maison. Peut-être va-t-on l'oublier comme souvent, d'ailleurs il aime se faire oublier. Plongé dans un livre, le casque sur les oreilles, il traverse la vie en passager silencieux. Un éclat de rire le fait se redresser : c'est elle, c'est bien cette joie de v...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Bernard N
Délicieux
samedi 18 janvier 2020 10:46
  546 lectures
  1 commentaire

Impromptu pour un matin d'hiver

​Ce matin en me réveillant, un petit chat ronronnait contre mon cou. Vous imaginez ma surprise puisque je n'ai pas de chat. En plus il était de toutes les couleurs, jaune, vert, bleu, rouge. Un moment et je réalisais que c'était un rayon de soleil entré par le vitrail de ma chambre. Faut dire qu'il fait froid dehors et qu'il devait se geler les bon...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Bernard N
Bonjour. J'avais écrit cet impromptu pour une amie atteinte d'un mauvais cancer. Elle vient de décéder. Que ce petit rayon de sole... Lire la suite
vendredi 24 janvier 2020 14:58
  615 lectures
  1 commentaire

L'Épiphanie de Mai

Nous étions rois et le savions à peine. Miséreux mais fiers, ambitieux sans espoir. Melchior venait du Niger, Gaspard du Burkina Faso, moi, du Mali. Un village près de Bamako. C'était en 2019 selon le compte des Occidentaux. J'avais 17 ans et travaillais sur le port de Tanger. Des petits boulots, durs, sales, pénibles, pour payer les passeurs. Mon ...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Didier Tricou
Partiellement inspiré par "Rouge Impératrice" de Léonora Miano.
lundi 30 décembre 2019 10:05
  574 lectures
  1 commentaire

ELLE S'APPELAIT ELISKA

Nouvelle écrite dans le cadre de l'atelier en  2018. Lorsqu'Evzen lui avait proposé de venir diriger "La Moldau", Zoltan n'avait pas hésité une seconde. Il aurait traversé la terre entière pour jouer la musique de son compositeur favori. Il était l'invité d'honneur de l'orchestre symphonique du théâtre national de Prague, sur les lieux mê...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Bernard N
Belle histoire, belle écriture, belle atmosphère.
samedi 18 janvier 2020 10:49
  654 lectures
  1 commentaire

Oxy, more et plus – Samedi 14 novembre –

     Tu me demandes de te la décrire sans détail, tu parles d'une gageure! Pas aussi surprenante qu'une pluie sèche ou un sel caramélisé puisque tu es un habitué des requêtes rares comme l'air. Aussi, je te le dis avec la passion indifférente qui me caractérise obscurément, en face et droit dans la nuque ou au creux de l'œil si tu ne...
Lire la suite
  592 lectures
  0 commentaires

LES PARTITIONS DE JULES

Jules est solitaire. Au bureau il est entouré de toutes parts et pourtant il n'a jamais créé de liens et se contente d'observer, de loin. Parfois à partir d'une réflexion saisie malgré lui ou d'une émotion peut-être perçue, il brode et divague, ajoute des vies aux vies qui l'environnent. Oui, Jules est solitaire dans cette grande aire de travail pa...
Lire la suite
  587 lectures
  0 commentaires

Oxymore

Il courait lentement sur le chemin de pierres molles qu'il avait maintes fois parcouru en rentrant de l'école. Ce paysage familier lui était étrange, il ne reconnaissait que ce qu'il n'avait jamais vu comme dans un rêve éveillé qui endormirait sa mémoire. Son pas fébrile et assuré le conduisit au carrefour des saints pêcheurs, là où jadis il aimait...
Lire la suite
  636 lectures
  0 commentaires

La petite grande

 Atelier du 11 décembre 2019 / Oxymores... Il était une fois une petite fille d'un blond sombre et qui était grande pour sa taille. Sa sagesse agitée lui faisait faire pas mal de gentilles bêtises et proférer à profusion d'honnêtes mensonges. Les enfants de la résidence nerecherchaient pas sa compagnie, ne la fuyaient pas non plus. Ils ne...
Lire la suite
  514 lectures
  0 commentaires

Atelier Oxy More et plus. 11-12-19

Hier soir, dès l'aube, un soleil noir illuminait la nuit. Les ombres blanches des arbres s'étiraient comme des ressorts contractés sur le sol plat trop pentu. Soudain, durant quelques minutes, un blanc corbeau traversa l'horizon, emplissant le silence d'un puissant cri muet. Deux marcheurs solitaires, main dans la main, couraient, immobiles, figés,...
Lire la suite
  585 lectures
  0 commentaires

Auriculaires...

​Alors… Aujourd'hui… Quel est le bilan ?... Quel est ton bilan ?... Ne te dérobes pas… Regardes-toi les yeux dans les yeux… S'il le faut, fais-toi mal… Que dis-tu de ta première vie ? Comment l'as-tu vécue ? Comment la ressens-tu en cet instant ?.... Triste, terne, illuminée par la détresse de ton cœur, affligeante de médiocrité, balourde, fade, ir...
Lire la suite
  606 lectures
  0 commentaires

Extrait du discours de réception du prix Nobel de Gabriel Garcia Marquez

A la question de savoir ce qu'il pensait être le substrat de son oeuvre, voilà ce que le lauréat du Nobel a répondu: -          "  La poésie grâce à laquelle, sur I'imposante liste de navires dressée par le vieil Homère dans l'Iliade  souffle un vent qui les pousse à naviguer avec une légè...
Lire la suite
  690 lectures
  0 commentaires

Découvrir les livres de Franck Chauvereau

​Franck CHAUVEREAU vit à  Nîmes, Quentin LUSSAN  est son troisième livre publié après: - l'Agneau Chaste - Éditions La Différence - 2001  - l’Oeuf et le Roc - Éditions La Différence - 2003 Tous deux publiés sous le pseudonyme de Franck VARJAC Quatrième de couvertureIl ne sert à rien d'avoir la fortune quand on n'a pas d'héritier...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Frank a participé régulièrement aux ateliers de Nîmes, c'était un plaisir d'écouter ses textes et de travailler avec lui, je vous ... Lire la suite
dimanche 5 septembre 2021 19:37
  829 lectures
  1 commentaire

"Nous"

    « Ma vie n'est pas une existence... – Eh bien, si tu crois que mon existence est une vie... »    Vivre ? ou exister ? Laurent Fraga ne fera jamais les distinguos célèbres de Mme Raymonde et de Mr Edmond, loin de lui Hôtel du Nord, Le Quai des brumes, Laurent est du pays de la vachette, de la cocarde, des fêtes votives, de la...
Lire la suite
  590 lectures
  0 commentaires

L'accumoncellement

La C 2143, elle est longue et pas large, elle va do ch'min jusqu'au p'tit ri d'en bas, oué le p'tit gris qu'la tient ; L' ptit gris oué le père de Jean-qu'a d' l'oseille, Jean-l'macéré dans l'huile, Jean-l' Prie-Dieu, Jean- l'marlou, Jean-corne à bœufs, Jean-l'puceau, Jean-la tige de huit, Jean-l'obus, Jean-l'bossus, Jean-l'trapus, , Jean-Rien qu'a...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Accumulation, énumération, liberté, excès... Voilà ce que cherchait cet atelier et c'est aussi ce à quoi nous invite le texte de M... Lire la suite
mardi 5 novembre 2019 08:19
  805 lectures
  1 commentaire

Découvrir les livres de Philippe Audureau

Philippe, écrivain a fait, il y a déjà plusieurs années, un stage d'écriture à Bayssac. Né en Vendée, il vit aujourd'hui dans la métropole nantaise. Ses ouvrages sont édités aux Éditions du Petit Pavé. Sa première publication est un recueil de nouvelles primées à différents concours. -   Même les étoiles ont pâli ...
Lire la suite
  623 lectures
  0 commentaires

LES YEUX VERTS.

Il fait frisquet ce 22 octobre. Une silhouette svelte, un immense sac couleur miel accroché à l'épaule, se dirige d'un pas rapide vers la place d'Iéna. Emmitouflée dans un snood aux couleurs automnales qui cache ses cheveux, Anne a délaissé les transports parisiens. Elle vient d'en finir avec un rendez-vous immobilier pour un acheteur richissime, d...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Ce texte est le résultat du travail de l'atelier de Nîmes sur la nouvelle en mai et juin 2019. Brigitte y traite avec humour et d... Lire la suite
samedi 2 novembre 2019 16:54
  575 lectures
  1 commentaire

L'enfant au piano

-Petit écolier, que fais- tu là, seul, par cette chaleur sur ce chemin désert ? - Je me suis perdu en courant après les sauterelles ; -Je ne vais pas te laisser rentrer seul. Viens, je te raccompagne : j'en profiterai pour boire un verre d'eau, si tu es d'accord ; - Oui, monsieur ! à nous deux, on retrouvera le chemin… mais ne vous inquié...
Lire la suite
Commentaire récent pour cet article
Sylvie Reymond Bagur
Une nouvelle écrite pendant le stage de septembre 2019 à Bayssac.
samedi 2 novembre 2019 16:58
  573 lectures
  1 commentaire

Les Neilikkas

"Mais enfin qui sont ces neilikkas ?" me demandait-on à la fin de ma conférence au Congrès de Métaphysique Appliquée (Bruges, 26 Sept). Une feuille de menthe dans une tasse de thé ? Une goutte de rosée sur la moustache d'un phoque ? Un grain de beauté sous un carré Dior? Non, je ne savais pas, malgré toute une vie consacrée à l'étude de ces créatur...
Lire la suite
  647 lectures
  0 commentaires

Huit minutes et des poussières

Ce matin-là, « Lève-toi, tu vas être en retard » me dit maman en ouvrant les volets (maman c'est mon meilleur réveille-matin). D'un bond je me lève. En retard ? Non, surtout pas aujourd'hui ! Vite. Un tour de gant sur la figure, une noisette de dentifrice et hop ! J'avale les escaliers par quatre et mon bol de café au lait. Vite. Moufles, bonnet, c...
Lire la suite
  691 lectures
  0 commentaires